Comment booster sa mémoire naturellement ?

 

“Avoir une mémoire d’éléphant”, nous connaissons toutes et tous cette expression selon laquelle cet animal possèderait la mémoire la plus performante parmi tous les êtres vivants de notre planète. A contrario, nous prêtons au poisson rouge un avis bien plus péjoratif concernant sa capacité de mémorisation que nous estimons généralement à 2 ou 3 secondes.

Or, que nous ayons une habilité à mémoriser les choses qui soit plutôt forte ou faible, il faut garder à l’esprit que la mémoire se travaille et n’est pas acquise. 

Nos mémoires


Au fil des années, nous évoluons et apprenons diverses informations, pratiques, langues, etc. Comment se fait-il que nous puissions tout retenir ? C’est bien simple, nous ne pouvons pas tout retenir !

Certaines actions sont relatives à des automatismes, des gestes qui seront ancrés à jamais, d’autres choses seront bien plus simples à oublier selon le degré d’importance que nous lui accorderons. Pour nous aider, nous avons différents types de mémoire, nous permettant d’associer des émotions à des souvenirs, des souvenirs à des gestes...

 

  • La mémoire perceptive

 

En tant qu’être humain, notre mémoire est hautement stimulée dès notre plus jeune âge, nous reconnaissons des visages, des odeurs, des sons, des matières, des saveurs… Autant de sensorialités qui vont se mettre dans un petit coin de nos têtes pour se fixer à une émotion. En voici quelques exemples : la confiance s’associe aux visage de nos parents, le réconfort au parfum de notre mère, la peur à des cris stridents, la surprise au piquant d’une épine, le dégoût à la purée de brocolis… Ces émotions seront ancrées dans notre mémoire. Ce qui changera ce sera ce avec quoi nous les associerons en grandissant

 

  • La mémoire forcée


Puis, c’est l’entrée dans le système scolaire, le début des devoirs et des évaluations… Ils nous faut apprendre par coeur des leçons qu’il faudra réciter le lendemain. Nous prenons conscience du travail que nous devons imposer à notre mémoire. Il paraît plus compliqué car généralement nous devons apprendre des choses que nous n’avons pas choisi de retenir. Dans la vie de tous les jours, nous sommes pourtant amenés à retenir plus d’informations qu’à l’école mais cela nous semble simple car nous avons le choix de faire en sorte de les retenir ou non. 

 

  • La mémoire procédurale

 

Cette mémoire peut être qualifiée d’implicite aussi. Elle regroupe les choses que nous avons apprises un jour et que nous saurons toujours refaire. Par exemple, nous apprenons à nager ou à faire du vélo en étant petit, même sans en avoir fait pendant des années, nos automatismes reviennent dès que nous réessayons de le faire. C’est la même chose pour la conduite ! Nous appelons cela des mécanismes associés à des réflexes acquis à un instant donné.

 

Vous avez encore oublié l'anniversaire de votre frère ?


Vous oubliez (trop) souvent les dates d’anniversaire de vos proches, ne vous rappelez pas des réunions où vous devez aller, oubliez régulièrement le prénom de vos collègues de bureau…

Non, vous n’avez pas une mauvaise mémoire ! Vous n’y accordez juste pas d’importance ! En effet, chacun est différent, et chacun d’entre nous choisi d’accorder plus ou moins d’importance à certaines informations, situations, personnes, avec en plus des facteurs comme la fatigue, une émotion néfaste, qui peuvent jouer sur une diminution de notre capacité à mémoriser les choses. 

Cependant, il existe des astuces qui bien appliquées et réalisées de façon régulière augmenteront votre capacité à mémoriser des informations plus facilement grâce à de l'entraînement ludique et un mode de vie sain.

 

Voici quelques astuces naturelles pour booster votre mémoire au quotidien

 

Bien dormir permet d’ancrer les souvenirs de la journée  : la nuit, le cerveau fait le tri des informations retenues pendant la journée pour les consolidées. Une mauvaise nuit ou trop peu de sommeil engendreront une mémoire moins performante

Visage féminin avec des guirlandes lumineuses

Jouer et lire régulièrement pour stimuler vos neurones : les jeux de logique et de stratégie sont les plus recommandés pour favoriser l’entraînement de la mémoire, tout comme la lecture qui fera travailler votre capacité à vous représenter une histoire dans votre tête ou encore à vous rappeler des souvenirs. 


Manger des aliments riches en oméga 3 : avoir une alimentation saine et équilibrée est d’abord vitale, c’est aussi essentiel pour le bon fonctionnement de notre cerveau. Pensez à consommer des poissons dits gras comme le saumon, le hareng et le maquereau. Si vous ne manger pas de poissons vous pouvez avoir recours à des compléments alimentaires Oméga 3. 


Avoir une consommation d’alcool non abusive : boire trop d’alcool peut avoir des effets néfastes sur le cerveau, et ce à long terme causant le plus souvent des lésions cérébrales importantes. 

 

Les plantes sont vos alliées 

Feuilles vertes

 

Le ginkgo riche en antioxydants et l'Ashwagandha, un adaptogène à l’effet tonique, sont deux plantes utilisées pour renforcer la mémoire et les capacités cognitives et augmenter la capacité d’attention.

Ces deux plantes ont été associées dans le complément Smart Focus aux côtés de Griffonia, Guarana et L-Théanine pour vous apporter sérénité et concentration pour être au top de vos performances cognitives. 2 gélules par jour au petit-déjeuner ou au déjeuner suffisent pour surmonter les grands défis de vos journées !


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés